Tel:  +32 (0)2 762 95 02
 graphic logo  


L'événement culturel de l'été à Bruxelles!    

Blood Brothers

Histoire de la création (6/7)


28 juillet 1988 au 10 novembre 2012

Un triomphe de 24 ans à Londres: 10.013 représentations (#3)

Retour à la page précédente

Juillet 1988 - Novembre 1991: Albery Theatre

image

Blood Brothers avait été créé au Lyric Theatre de Londres le 11 avril 1983 et avait fermé le 22 octobre de la même année. Cinq ans plus tard, le voici donc de retour dans une toute nouvelle production qui va ouvrir le 28 juillet 1988 à l'Albery Theatre (actuellement le Noël Coward Theatre).

Et c'est bien sûr Kiki Dee qui va recréer le rôle de Mrs Johnstone à Londres. Elle était entourée de Warwick Evans dans le role du Narrateur et pour les jumeaux de Con O'Neill (Mickey) et Robert Locke (Eddie). Le metteur en scène est Bob Tomson.

Après deux semaines de previews totalement sold-out, le 28 juillet 1988, Blood Brothers obtint l'une des plus impressionnantes 'standing ovations' de toute l'histoire du West End.

Con O'Neill a gagné l’Olivier Award 1988 du meilleur comédien dans un musical. Mais Blood Brothers a aussi été nominé pour l’Olivier Award 1988 du meilleur musical et Kiki Dee pour l’Olivier Award 1988 de la meilleure comédienne dans un musical. A titre indicatif, la même année, l’Olivier Award 1988 de la meilleure comédie est attribué à Shirley Valentine du même Willy Russel.

Cette fois les salles sont pleines dès le début et l'enthousiasme est total. La presse est également très bonne.

C'est une histoire très humaine sur l'amour, l'amitié et les choses qui peuvent mal tourner quand la vérité n'est pas dite. Et l'un de ces spectacles qui devrait être vu par tous ceux qui ont le cœur battant.

TNT Magazine (Louise Kingsley)

Ce spectacle est une œuvre riche, diversifiée et terriblement émouvante.

Evening Standard (Fiona Mountford)

Incroyable! Un chef-d'œuvre! Si vous ne l'avez pas encore vu, allez-y, et si vous l’avez déjà vu, retournez-y...

News of the World

Passionnant, si vrai et totalement irrésistible. C'est un must.

Mail on Sunday

Et puis quelques rares critiques furent plus ... mitigés. Mais ils devaient avouer que leurs avis n'étaient pas partagés par le public.

Revoilà la comédie de Willy Russell. (…) Je dois cependant avouer qu’à la fin du spectacle, le public a bondi debout et exprimé bruyamment son bonheur à un tel point que je pouvais encore entendre leurs acclamations quand je fuyais en frémissant vers le métro.

The Times

La presse ... et le succès. Le saviez-vous?

«Assister à ce musical, c'est un peu comme manger un artichaut: il faut attendre longtemps avant d'avoir un tout petit peu de bonheur.». Et ... «Il faut sauver le roman de Victor Hugo des griffes de cette pathétique comédie musicale aux paroles burlesques.» «Un divertissement sans esprit», gémit The Observer. Lyn Gardner, alors de City Limits, disait: «Une dégoulinade de vieilles rengaines sentimentales stupides.» ajoutant: «Si j'étais la Royal Shakespeare Company, j'oublierais un transfert dans le West End et j’en ferais une mini-série TV américaine

Nous sommes le 8 octobre 1985, et de quel musical parle-t-on? De Les Misérables qui 35 ans après se joue toujours à Londres devant des salles pleines et a été vu par plus de 80 millions de spectateurs dans le monde. Michael Ball, qui jouait l'un des rôle principaux de ce musical (Marius), a déclaré plus tard à la BBC: «Nous pensions après la lecture de la presse qu'il fallait que nous commencions à chercher de nouveaux emplois

Les jours qui suivent la première, ces critiques font vaciller le jeune producteur Cameron Mackintosh - moins de 40 ans à l'époque. Il a téléphoné à ses bailleurs de fonds pour demander s'ils accepteraient le remboursement de la moitié de leur investissement si on en arrêtait-là, plutôt que de tout risquer sur un spectacle qui était détesté par les critiques et qui n'avait pratiquement pas d'avance au box-office au Barbican Theatre. En descendant prévenir le service des réservations que le show allait peut-être fermer, Cameron comprit vite que la réalité était tout autre. Le service de réservation avait dû rappeler des renforts tellement la demande était importante. Le bouche-à-oreille s’était amorcé et le public allait prendre la salle d’assaut. Les Misérables allait devenir le plus grand succès du théâtre musical de tous les temps.

En souvenir de cette époque, le metteur en scène, Trevor Nunn, avec une certaine ironie très british a déclaré lors du 21ème anniversaire du show (il y a déjà 15 ans !): «Nous faisons un spectacle musical... et il y a 'Misérables' dans le titre. Il y a 29 morts sur scène... Cela concerne majoritairement l’Histoire de France... Il n'y a aucune scène de danse, pas de chaussures à claquettes, pas de paillettes, pas de filets de pêche, pas de grand escalier, pas de stars, pas de cow-boys, pas de ramoneurs, pas de sorcières… En outre, il n'y a pratiquement aucunes réservations à l'avance et il a reçu des critiques désastreuses. Comment ce show pourrait-il être un succès ?»

Quoi qu’il en soit, le spectacle va être un vrai triomphe populaire. Parce que ce spectacle est vrai et engagé, parce qu’il est drôle et touchant, par ce qu’il parle d’hier, d’aujourd’hui et malheureusement très vraisemblablement de demain.

Tous les soirs, le spectacle est accueilli par une 'standing ovation'. Le Sunday Times le souligne très clairement:


100 représentations,
100 'standing ovations'
Sunday Times

Très vite le musical sera affectueusement rebaptisé comme le 'Standing Ovation Musical'.

image

À Kiki Dee va succéder Angela Richards. Puis, en 1990, c'est Stephanie Lawrence qui reprend le rôle de Mrs. Johnstone. Elle va l’incarner pendant trois ans! Mais d’ici là, quelque chose d’assez unique – une fois de plus – va marquer l’histoire de Blood Brothers. Le triomphe est toujours le même et l’Albery Theatre est ‘trop petit’. Le spectacle fermera donc le samedi 16 novembre 1991 à l’Albery Theatre pour ouvrir 5 jours plus tard au Phoenix Theatre, plus grand. Certains spectacles ont fait le trajet inverse, passant de grandes salles à de plus petites. Mama Mia!, par exemple, est passé du Prince Edward Theatre (1.700 places ♦ 4/1999 – 6/2004 ♦ 5 ans et 2 mois) au Prince of Wales Theatre (1.200 places ♦ 6/2004 – 9/2012 ♦ 8 ans et 3 mois) et enfin au Novello Theatre (1.000 places ♦ depuis 9/2012 ♦ plus de 8 ans actuellement). Mais Blood Brothers va suivre le trajet inverse. Et le show ne quittera plus le Phoenix Theatre jusqu'un soir de novembre 2012...

Novembre 1991 - Novembre 2012: Phoenix Theatre

image
Stéphanie Lawrence (Mrs Johnstone)

En 24 ans, de très nombreux artistes vont jouer Blood Brothers. () Mais surtout, de nombreux artistes vont être tellement marqués par leur rôle qu'ils vont le jouer plusieurs fois, le reprenant avec bonheur, comme «revenant visiter la famille».

En ce qui concerne Mrs Johnstone, Barbara Dickson avait créé le rôle en 1983 à Liverpool, suivie de la toute jeune Rebecca Storm. Comme nous l’avons vu, une nouvelle version est créée en 1987 dans le cadre d'un UK & Ireland Tour et Kiki Dee y incarne Mrs Johnstone. Elle sera aussi celle qui recréera le rôle à l'Albery Theatre de Londres. Elle est suivie de Angela Richards puis de Stephanie Lawrence qui quittera le Phoenix Theatre pour créer le show à Broadway. Citons aussi Lyn Paul qui a joué Mrs Johnstone durant cinq séries de représentations…


«J'ai toujours dit dans le passé que si Bill me demandait d'y revenir, pendant une semaine ou six mois, alors je le ferais parce que ce spectacle a changé ma vie. C'est la seule chose à laquelle je dirai toujours ‘oui’.»

LYN PAUL

image
Lyn Paul (Mrs Johnstone)
image
Mélanie C
(Mrs Johnstone)

Le rôle a aussi été joué par quatre soeurs: Bernie Nolan, Denise Nolan, Linda Nolan et Maureen Nolan - toutes issues du célèbre groupe irlandais The Nolan Sisters. Ou encore par Melanie C des Spice Girl qui sera tellement impressionante qu'elle sera nominée à un Olivier Award pour son interprétation en 2009, ce qui est très rare pour une reprise de rôle. Mais elles sont si nombreuses à avoir défendu ce magnifique rôle pendant les 24 ans de son aventure londonienne, qu'il est difficille d'en dresser ici une liste exhaustive. Surtout que durant toutes ces années, Bill Kenwright a organisé en parallèle, et de manière continue, une tournée du spectacle au Royaume-Uni et en Irelande.

Mickey a été joué entre autres par Con O'Neill, Russell Boulter, Stephen McGann, Paul Crosby, Antony Costa, Stefan Dennis, David Cassidy et Michael J.Cook. Des acteurs conus ont aussi joué le rôle d'Eddie dont Hutchinson et Shaun Cassidy. Pour le narrateur, citons Carl Wayne, Adrian Zmed, David Soul and Marti Pellow. Et puis signalons aussi qu'Alex Harland a joué le rôle du postier lors de plus de 4.000 représentations!

10 novembre 2012: 10.013ème et dernière à Londres!

En août 2012 - en plein Jeux Olympiques londoniens qui "vident les salles" de spectacle - une nouvelle surprenante tombe: deux mois plus tard, le 27 octobre, Blood Brothers vivra sa dernière représentation d'une magnifique série de 24 années ininterrompues à Londres. L’annonce est un choc!

«C'était comme rendre visite à un vieil ami!»

«It was a wonderful show. Its a shame its closing.»
«I am devastated! I am a regular, twice a year, minimum. It was like visiting old friend.»
«Blood Brothers is like nothing else in the West End, it is and always will be a simply brilliant piece of theatre, loved by so many for very good reason.»
«I am a regular theatre goer and to be honest this show did not appeal to me. It was only a few months agao my friend got tickets and we went and we both thoroughly enjoyed it. None of us could believe how we had never been before. In fact I enjoyed it so much that I took my sister 2 weeks ago and she too really enjoyed it. I would like to say a big thank you to all the cast and crew that have put on a wonderful performance.»
«Oh no! I saw this with my school a few years back and loved . It is my fav musical!»
«Gutted that the run is finishing. Thanks for the tears, the laughter and many happy hours of enjoyment.»
«Sad to see such an icon of British Theatre closing. Thank you Willy Russell for giving us a veritable gem!!!»
«Its unbelievable that this amazing show is to close – can’t remember how many times I’ve seen it and insisted that others come along with me.»
«So sad the show has closed! One of the best shows in musical history.»

Quelques réactions

Quelques jours plus tard, la production annonce que le show est prolongé de deux semaines et qu’il ne fermera que le 10 novembre 2012. Durant ces deux semaines, de nombreux artistes qui ont joué ce show pendant ces 24 magnifiques années ont souhaité le jouer … une dernière fois. Et ce sera Lyn Paul qui sera la dernière Mrs Johnstone de cette série, celle de cette 10.013ème représentation.

Pour avoir assisté à cette représentation de légende, nous pouvons vous assurer que l’émotion était à son comble et que Lyn Paul a été accompagnée par l’entièreté de la salle pour la dernière chanson: Tell me it’s not true. La représentation fut suivie par une suit de discours d’adieux dont celui de Bill Kenwright, le producteur de cette folle aventure: . Aujourd'hui, cette série londonienne est toujours la...

troisième plus longue série
du théâtre musical londonien

après Les Misérables (#1) et The Phantom of the Opera (#2)

Depuis cette date, le musical n'a pas cessé de tourner en Angleterre et en Irelande et de nombreuses productions internationales ont continué à faire exister cette magnifique histoire et d'amitié.

 Suite - Dans le monde 

Menu Blood Brothers

Top