Pour Labiche le rire naît toujours de la férocité d'une situation dont les personnages sont à la fois les responsables et les détracteurs.

Eugène Labiche dresse le portrait de bourgeois qui ont la passion de l'argent et la peur du changement. Il met à jour la vacuité de leurs idéaux, leur individualisme, et surtout les tromperies auxquelles ils se livrent dans leur ménage et dans leurs affaires.