La peau de vache n'est pas celle qu'on pense…
Le sommet du vaudeville intelligent

Tout au long de la seconde moitié du XXe siècle, Pierre Barillet et Jean-Pierre Gredy ont signé ensemble une trentaine de comédies qui ont fait les beaux soirs du théâtre parisien pendant des centaines, voire des milliers de représentations. Plus qu'une signature, Barillet et Gredy sont un label : la comédie dans ce qu'elle a de meilleure, des répliques acérées, une énergie et une gaieté communicatives. Des pièces raffinées, spirituelles, dans laquelle la légitime ambition de provoquer rires et sourires n'exclut ni le regard aimablement critique sur les comportements de l'époque, ni, à l'occasion, une certaine gravité.

 Cliquez ici pour réserver on-line

 

En quelques mots

Marion, surnommée depuis l’enfance "Peau de vache" par ses frères, est l’épouse d’Alexis Brucker, un célèbre violoncelliste. Entière, absolue, voire brutale, elle veille jalousement sur celui qui s’abrite, avec une philosophie toute masculine, derrière les intransigeances et les cris de sa tumultueuse compagne. Marion affirme "qu'une bonne vacherie ça réveille" et "que la gentillesse c'est une solution de paresse"!
Elle mène ainsi joyeusement la vie dure à tous ceux qui l’approchent que ce soit le brave Cazenave, vétérinaire porté sur la bouteille ou les campagnards du week-end, les Durand-Bénéchol, des nouveaux riches… Survient une jeune femme : Pauline, toute de douceur et de soumission, est l’opposé de Marion. Vulnérable et sensible, elle est l'incarnation même de la gentillesse.
Un match dont Alexis sera l’enjeu va s’engager entre les deux femmes.
De la méchanceté ou de la bonté, qui l’emportera ? Et de l’angélique Pauline à la terrible Marion, laquelle est la vraie “peau de vache” ?

Distribution

CREATEURS
AuteurPierre Barillet
AuteurJean-Pierre Gredy
Mise en scèneDavid Michels
AVEC
MarionPerrine Delers
AlexisPierre Pigeolet
CazenaveFred Clou
M. Durand-BenecholLaurent Renard
Mme Durand-BenecholColette Sodoyez
Une production du Théâtre des Galeries

Presse

Pas encore de presse sur ce spectacle

Vidéos

Pas encore de video sur ce spectacle

Photos

Pas encore de galerie de photo sur ce spectacle

En savoir plus

« Le temps ne fait rien à l’affaire », se plaisait à rappeler Molière, pour qui le premier souci de l’auteur dramatique devait être de plaire. De fait, le temps conjoint de Pierre Barillet et Jean-Pierre Gredy a commencé il y a une bonne soixantaine d’années avec le triomphe du Don d’Adèle en 1949, et se poursuit de nos jours alors que Potiche, transposé au cinéma par les soins attentifs de François Ozon, retrouve le grand public, et que bien des metteurs en scène, sur les planches ou en studio, songent à s’inspirer de leurs œuvres communes. Heureuse et imprévisible conjoncture !

Suite

 

Sophie Desmarets l’a avoué sans le moindre complexe, et avec le sourire : le personnage de Marion dans Peau de vache n’est pas un rôle de composition. Au quotidien, elle affiche un sacré caractère, parfois une certaine méchanceté, qu’elle estime plus tonique que la fausse gentillesse. Cela lui a valu des brouilles et embrouilles avec pas mal de gens, et même des amis auxquels ont toujours miraculeusement échappé ses auteurs préférés. En découvrant le texte dont ils viennent d’accoucher, son mari s’est d’ailleurs exclamé : « D’abord Fleur de cactus et maintenant Peau de vache…ils te connaissent bien, tes amis Barillet et Gredy ! »

Suite