Musical (1919)


Musique: Anselm Goetzl
Musique additionelle: George M. Cohan
Paroles: William Carey Duncan
Livret: Stephen Ivor-Szinney • William Carey Duncan
Production à la création: George M. Cohan • Sam H. Harris

Le livret original et les paroles avaient été écrits par Stephen Ivor-Szinney et William Cary Duncan, avec une musique de Anselm Goetzl. Quand il a été proposé à Cohan par Isadore Witmark, l'œuvre avait pour titre "Cherry Blossom". Le titre du script sur lequel Cohan a travaillé (actuellement au Museum of the City of New York) était "The King's double". "The King's double" était le genre d’opérette européenne qui était totalement démodée, même en 1919. Après que Cohan l’ait retravaillé, il l’a considéré comme un "Cohanized Opera Comique." Sur les douze chansons du spectacle, Cohan en a écrite quatre et a écrit les paroles d'une autre. Cohan a complètement réécrit l'œuvre et a changé totalement l’intention originale de la pièce pour la rendre auto-parodique.

Stephen, prince héritier de Bargravia, fuit sa mère dominatrice et tombe amoureux de la fille d’un aubergiste. Il est tellement amoureux d’elle qu’il devient le chef d’un groupe de rebelles qui se réunissent à la taverne, juste pour être près d’elle. Il est accompagné de son précepteur, le professeur "Hoppy" Hopkins. La reine cherche à écraser la rébellion et envoie le colonel Petroff chasser les rebelles. Aux dépens de sa mère, Stephen remporte la révolution et épouse Anitza.


Basé sur une opérette jamais jouée, "Cherry Blossoms", de William Carey Duncan, Anselm Goetzl et Stephen Ivor-Szinney;

Après que "The Royal Vagabond" soit entré en répétitions depuis quelques jours, William Cary Duncan a encore rappelé Cohan car il était totalement perdu. Cohan est venu pour retravailler. Il avait le script depuis quelques semaines et avait déjà pris ses propres notes pour révision, mais la troupe ne le savait pas. Il a demandé de voir le premier acte, puis a envoyé la troupe se reposer une heure. Sans le dire, Cohan aussi se détendait. Puis la troupe est revenue. Et là il a fait croire qu'il venait de trouver toutes les solutions pour le premier acte. Aves ses porposisitions et nouvelles chansons, il a émerveillé la troupe. Il a fait la même chose pour chacun des deux autres actes. La troupe en a conclu qu'ils étaient face au plus grand génie depuis Shakespeare.

Il n’était pas inhabituel pour George M. Cohan de jouer un rôle dans l’un de ses spectacles, mais les circonstances dans lesquelles il a pris le contrôle du Royal Vagabond étaient étranges pour lui. L'"Equity Strike" - la grève des acteurs professionnels en 1919 ayant pour but que les producteurs reconnaissent leur nouveau syndicat, le "Actor's Equity" - interrompit tous les spectacles à Broadway en août 1919, Cohan a été le seul manager qui pouvait continuer a tenir son théâtre ouvert et "obliger" les autres artistes à jouer de par sa seule présence personnelle. Broadway était pratiquement totalement à l'arrêt, sauf au Cohan and Harris Theatre, où Cohan alla jusqu'à rassembler une partie de son personnel les poussanr à jouer les rôles de certains artistes principaux partis en grève. Ils ont pu continuer à jouer quleques jours jusqu’à ce que les musiciens et les techniciens partent tous en grève. Cohan ne reconnaitra jamais l'"Equity Strike" ce qui le rendra profondément impopulaire dans le secteur. Harris n'apprécia pas dut tout l'attitude de Cohan durant cette crise et ce fut virtuellement la fin de leur collaboration.


Aucun dossier informatif complémentaire concernant Royal Vagabond (The)


Version 1

Royal Vagabond (The) (1919-02-Cohan and Harris Theatre-Broadway)

Type de série: Original
Théâtre: Sam H. Harris Theatre (Brodway - Etats-Unis)
Durée : 10 mois 2 semaines
Nombre : 348 previews -
Première Preview : lundi 17 février 1919
Première : lundi 17 février 1919
Dernière : samedi 03 janvier 1920
Mise en scène : Sam Forrest • Julian Mitchell
Chorégraphie :
Producteur : George M. Cohan • Sam H. Harris
Avec : H. M. Arden (Ensemble), Walter Blair (Ensemble), Harry Bolton (Ensemble), Gladys Coleman (Ensemble), Betty DairFrances Demarest (Princess Violetta), Dorothy Dickson (Carlotta), Ethel Duffield (Ensemble), Mary Eaton (Rozello), Eugene Elliott (Ensemble), John Ellis (Ensemble), Grace Fisher (Princess Helena), John Goldsworthy (Colonel Ivan Peroff), Roger Gray (Marcel), Marion Grey (Ensemble), Winifred Harris (Queen of Bargravia), Jessie Howe (Ensemble), Catherine Hurst (Ensemble), Carl Hyson (Captain Dantzig), Reba Kent (Ensemble), Tessa Kosta (Anitza Chefcheck), Ainsley Lambert (Ensemble), Sadie Livermoore (Ensemble), Robinson Newbold (Professor Robert Aubrey Montague Hopkins), Walter Palm (Drodono), Marion Phillips (Ensemble), Edna Pierre (Josette), Helen Pierre (The Messenger), Frederick Santley (Prince Stephan), Louis Simon (Janku), Beatrice Swanson (Ensemble), Blanche Terrell (Ensemble), Aimee Torriani (Ensemble), Harry Walters (Ensemble), Charles Wayne (Chefcheck), Julian Winters (Sixtus), Gladys Zell (Wanda)
Commentaires : Cohan and Harris: 17 fév 1919 - 15 août 1919
Interruption par la grève de l'"Equity Strike"
Cohan and Harris: 8 sept 1919 - 3 janv 1920
Presse : "The real humor of "The Royal Vagabond", lies in the fact that its original absurd sentimentality is kept in constant view. Mr. Cohan did not make the mistake of obliterating the victim whom he set out to hold up to ridicule. A good share of the melodious score by Dr. Anselm Goetzl he retained. The threat of the mildewed plot by William Cary Duncan and Stephen Ivor-Szinney he carefully preserved. But by the irreverent process of contrasting the first with his own up-to-date syncopated numbers and puncturing the second with sophisticated comedy he evolved something that is in effect a fresh and novel style of musical comedy fun." Louis DeFoe - New York World

 Pas encore de video disponible pour ce spectacle