Théâtre (1930)


Musique:
Paroles:
Livret: Noël Coward
Production à la création:

Private lives est une comédie de mœurs écrite en 1930. Certains ont dit que la pièce représentait les propres sentiments de Coward envers le mariage. Il a été écrit à Shanghai en 1931 alors que Coward se remettait d'une grippe. Après une tournée en Angleterre, la pièce inaugure le nouveau Phoenix Theatre de Londres en 1930, avec Coward, Gertrude Lawrence, Adrianne Allen et Laurence Olivier. Une production de Broadway a suivi en 1931, et la pièce a été reprise à de très nombreuses occasions dans le West End et à Broadway.

Victor et Amanda ont divorcé il y a cinq ans. Réservant sans le savoir des chambres adjacentes pendant leur lune de miel avec leurs nouveaux conjoints respectifs, Victor et Sybil, Amanda et Elyot, nos deux divorcés remariés sont obligés de faire face à la réalité leurs vrais sentiments l'un pour l'autre. Réalisant que ces nouveaux mariages sont des erreurs, les divorcés tentent d'échapper à leurs nouveaux partenaires. À la hâte et sous le couvert de l'obscurité, ils fuient leur hôtel de lune de miel et leurs conjoints sans méfiance à la recherche d'intimité dans l'appartement isolé d'Amanda à Paris. Malgré leur passion l'un pour l'autre, Amanda et Elyot commencent à se disputer violemment, comme ils l'avaient fait pendant tout leur mariage. Il est clair que le couple ne peut pas vivre ensemble, mais ne peuvent pas non plus vivre l'un sans l'autre. Lorsqu'ils sont découverts quelques jours plus tard par leurs époux délaissés, les quatre amoureux doivent enfin reconnaître qui convient vraiment à qui.

Coward était en pleine tournée asiatique quand il a contracté la grippe à Shanghai. Il passa la plus grande partie de ses deux semaines de convalescence à esquisser ce qui allait devenir Private lives. Ensuite il termina l’écriture de la pièce en seulement quatre jours. Il a immédiatement envoyé un télégramme à Gertrude Lawrence à New York pour lui demander de garder son automne 1930 libre pour jouer dans la pièce. Après avoir passé quelques semaines de plus à la retravailler, il a tapé la version finale au The Cathay Hotel à Shanghai et a envoyé des copies à Lawrence et à son producteur et gestionnaire, John C. Wilson, avec des instructions de lui câbler leurs réactions.

Coward reçut pas moins de 30 télégrammes de Lawrence au sujet de la pièce. Elle a d’abord dit qu’elle avait lu la pièce et qu’il n’y avait «rien de mauvais qui ne puisse être réparé»! Coward répliqua qu’il n’y aurait qu’une chose à devoir peut-être réparer, ce serait sa performance… Lawrence était indécise quant à ce qu’il fallait faire d’une promesse d’engagement qu’elle avait faite au producteur André Charlot. Coward a finalement répondu qu’il avait prévu de jouer avec une autre actrice.

Au moment où il rentra à Londres, il découvrit que Lawrence avait non seulement libéré son emploi du temps, mais qu’elle séjournait à la villa d’Edward Molyneux au Cap-d’Ail, dans le sud-est de la France, où elle étudiait son texte. Coward la rejoint, et les deux se mirent à répéter leurs scènes communes. À la fin de juillet, ils rentrèrent à Londres où Coward commença à mettre en scène la production. Coward a joué le rôle d’Elyot Chase lui-même, Adrianne Allen jouait son épouse Sibyl, Gertrude Lawrence a joué Amanda Prynne, et Laurence Olivier était son nouveau mari Victor. Coward a écrit Sibyl et Victor comme des personnages mineurs, «des marionnettes supplémentaires, des quilles en bois, seulement là pour être à plusieurs reprises renversées et relevées à nouveau». Cependant, il a insisté plus tard qu’ils constituent un nouveau couple crédible face aux personnages principaux: «Nous devons avoir deux personnes aussi attrayantes que Larry et Adrianne le furent à leurs débuts, si nous pouvons les trouver. » »

Les répétitions étaient toujours en cours lorsque la censure s’en est mêlée. Le Lord Chamberlain s’est opposé à la scène d’amour du deuxième acte, la qualifiant de trop risquée à la lumière du fait que les personnages étaient divorcés et mariés à d’autres. Coward se rendit au St. James’s Palace pour plaider sa cause en jouant lui-même la pièce et en assurant le censeur qu’avec une mise en scène astucieuse, la scène serait présentée d’une manière digne et non criticable. Coward reprend à la fin de la pièce l’un de ses dispositifs caractéristiques de son écriture, où les personnages principaux sortent sur la pointe des pieds alors que le rideau tombe – un dispositif qu’il a également utilisé dans Present Laughter, Hay Fever et Blithe Spirit.

La pièce contient l’une des chansons les plus populaires de Coward, Some Day I’ll Find You.


Try-Out et création à Londres
Produite par C. B. Cochran, la pièce est créée le 18 août 1930 au King’s Theatre d’Édimbourg, mise en scène par Coward et mettant en vedette Coward dans le rôle d’Elyot, Adrianne Allen dans Sibyl, Gertrude Lawrence dans Amanda et Laurence Olivier dans Victor. Après une tournée réussie à Liverpool, Birmingham, Manchester et Southsea pendant cinq semaines, la production a inauguré le nouveau Phoenix Theatre à Londres le 24 septembre 1930. Vu le succès, une semaine après la Première, Heinemann publia le texte de la pièce; une semaine plus tard, HMV publia des enregistrements de scènes de la pièce interprétées par Coward et Lawrence. De peur de se lasser, Coward n’aimait pas jouer dans les longues séries, et celle de Londres était donc une saison limitée de trois mois. Toutes les places ont été vendues en une semaine et il jouait encore dans des salles bondées quand il annonça que le spectacle fermerait le 20 décembre 1930, et ce avec toute la reconnaissance de savoir qu’ils auraient pu prolonger de six mois.

Création à Broadway
La première production de Broadway a ouvert au Times Square Theatre le 27 janvier 1931 toujours avec Coward, Lawrence et Olivier reprenant leurs rôles et Jill Esmond - qui avait épousé Olivier quelques mois plus tôt, jouant sous le nom d’artiste de Sibyl Walter Winchell - et décrivant la production comme «quelque chose d’assez stupide». Les critiques de New York étaient enthousiastes au sujet de la pièce et de la performance de Coward. Quelques semaines avant que Coward et Lawrence ne soient remplacés par Otto Kruger et Madge Kennedy, Lawrence s’effondra avec une attaque combinée de laryngite et d’épuisement nerveux. Coward se produit à cinq reprises avec sa doublure, puis ferma la production pendant deux semaines pour permettre à Lawrence de récupérer. Elle est revenue, et les deux ont continué dans leurs rôles jusqu’au 9 mai 1931. La production a tenu l’affiche un total de 256 représentations.

Principaux revivals (1940 > 1970)
Londres 1944
Le premier revival du West End a eu lieu à l’Apollo Theatre en 1944 avec John Clements et Kay Hammond. Cette version va être un énorme succès puisqu'elle va se jouer du 1er novembre 1944 au 8 juin 1946 (avant un transfert au Fortune Theatre du 10 juin au 20 juillet 1946), soit un total de 717 représentations!
Broadway 1948
Au fil des ans, la pièce a été reprise à Broadway six fois. La première, en 1948, met en vedette Tallulah Bankhead dans le rôle d’Amanda et Donald Cook dans le rôle d’Elyot, avec Barbara Baxley dans le rôle de Sibyl et William Langford dans le rôle de Victor, dans une mise en scène de Martin Manulis au Plymouth Theatre, où il se joue 248 représentations. La production a tourné dans tous les États des États-Unis et a rapporté plus de 1,5 million de dollars. Coward est allé voir la production «avec mon cœur dans mes bottes et j’ai été très agréablement surpris ... sa vitalité était incroyable».
Londres 1963
En 1963, au début de ce que Coward a appelé «Dad’s Renaissance» (la renaissance de papa), un revival londonien mis en scène par James Roose-Evans au Hampstead Theatre Club a annoncé le retour de Coward dans les bonnes faveurs de la critique. Le succès de la production, avec Edward de Souza comme Elyot et Rosemary Martin comme Amanda, a entraîné son transfert au Duke of York’s Theatre. Le producteur de West End voulait pour ce transfert utiliser des stars mais Coward insista pour que la jeune distribution de Hampstead soit retenue. Le spectacle s’est joué dans le West End pour 212 représentations.
Off-Broadway 1968
Une production de Off-Broadway est mise en scène en mai 1968 par Charles Nelson Reilly avec en vedette Elaine Stritch dans le rôle d’Amanda … pour 9 représentations au Theatre de Lys, l’actuel Lucille Lortel Theatre.
Broadway 1969
Une production est mise en scène en 1969 par Stephen Porter et avec Brian Bedford dans le rôle d’Elyot et Tammy Grimes dans le rôle d’Amanda (gagnant d’un prix Tony pour sa performance), avec David Glover dans le rôle de Victor et Suzanne Grossman dans le rôle de Sibyl. Le spectacle a ouvert ses portes au Billy Rose Theatre de Broadway, puis déménage au Broadhurst Theatre pour terminer sa série de 198 représentations.
Londres 1972 puis Broadway 1975 – Maggie Smith
La dernier grand revival du vivant de Coward se joua au Queen’s Theatre de Londres en 1972. Il a été mis en scène par John Gielgud avec Maggie Smith et Robert Stephens. Gielgud met en scène un transfert de sa production à Broadway en 1975, mettant en vedette Maggie Smith et John Standing au 46th Street Theatre, où il se joue durant 92 représentations.
Stratford 1978 – Maggie Smith
En 1978, Maggie Smith reprend son rôle (aux côtés de Brian Bedford) dans une production de la pièce au Festival de Stratford.

Principaux revivals (à partir de 1980)
London 1980
En 1980, une production du Greenwich Theatre est transférée au Duchess Theatre dans le West End. Il met en vedette Michael Jayston et Maria Aitken, et est mis en scène par Alan Strachan.
Broadway 1983 – Elisabeth Taylor et Richard Burton
Elizabeth Taylor, dans le rôle d’Amanda, et Richard Burton, dans celui d’Elyot, ont été les vedettes d’une production très attendue à Broadway en 1983. Mise en scène par Milton Katselas, la production a ouvert ses portes au Lunt-Fontanne Theatre en mai 1983, après avoir été présentée en Try-Out au Shubert Theatre de Boston en avril 1983. Il s’est joué durant 63 représentations. Après la fermeture de Broadway, cette production a tourné au John F. Kennedy Center for the Performing Arts en août et septembre 1983, au Shubert Theatre de Chicago en septembre et au Wilshire Theatre de Los Angeles en octobre 1983.
Londres 1990
En 1990, un nouveau revival est produit à l’Aldwych Theatre de Londres, mettant en vedette Keith Baxter et Joan Collins, dans une mise en scène de Tim Luscombe. Le spectacle a de mauvaise critiques même si Sara Crowe remporte un Olivier Award, Actress in a Supporting Role, dans le rôle de Sibyl.
Broadway 1992
Arvin Brown met en scène Collins dans le rôle d’Amanda et Simon Jones dans le rôle d’Elyot dans une production de Broadway de 1992 qui prend fin après seulement 11 previews et 37 représentations au Broadhurst Theatre.
Londres – National Theatre 1999
La dernière production à Londres au 20ème siècle a eu lieu au National Theatre, de mai à septembre 1999, avec Anton Lesser dans le rôle d’Elyot et Juliet Stevenson dans celui d’Amanda, dans une mise en scène de Philip Franks.
Londres 2001 puis Broadway 2002
Un nouveau revival londonien en 2001 souligne la dureté et le côté sombre de la pièce; il met en vedette Alan Rickman et Lindsay Duncan, dans une mise en scène d’Howard Davies à l’Albery Theatre (rebaptisé par la suite le Noël Coward Theatre). Duncan remporte un Olivier Award pour sa performance, Tim Hatley pour ses décors et Jenny Beavan pour ses costumes. Un transfert à Broadway de cette production du West End mettant en vedette Rickman et Duncan, est présenté pour 127 représentations au Richard Rodgers Theatre en 2002. Il a remporté le Tony Award du meilleur Revival, tandis que Duncan l’a gagné comme actrice principale et Hatley pour les décors.
Londres 2009
En 2009, dans son nouveau bâtiment, le Hampstead Theatre présente un revival mis en scène par Lucy Bailey, avec Jasper Britton comme Elyot et Claire Price comme Amanda.
Londres 2010 puis Broadway 2011
Une reprise en 2010 au Vaudeville Theatre de Londres a été dirigée par Richard Eyre et a mis en vedette Matthew Macfadyen comme Elyot et Kim Cattrall comme Amanda. La série limitée de dix semaines s’est jouée de février à mai 2010. Cette production a ensuite déménagé en Amérique du Nord, avec Cattrall et Paul Gross. Il a fait des Try-Out à Toronto du 16 septembre au 30 octobre 2011 et s’est ensuite joué sur Broadway au Music Box Theatre du 6 novembre, avec une ouverture officielle le 17 novembre. Simon Paisley Day a joué Victor, et Anna Madeley a joué Sibyl. La production a fermé très vite, le 31 décembre 2011.
Chichester Festival 2012 puis Londres 2012
Une production a été présentée au Chichester Festival Theatre du 28 septembre (previews dès le 21 septembre) au 27 octobre 2012, avec Anna Chancellor dans le rôle d’Amanda et Toby Stephens dans le rôle d’Elyot, avec Anthony Calf dans le rôle de Victor et Anna-Louise Plowman dans celui de Sibyl. Le spectacle était mis en scène par Jonathan Kent. Cette production a été reprise avec la même distribution au Gielgud Theatre, à Londres, du 3 juillet (avant-premières du 22 juin) au 21 septembre 2013.


Aucun dossier informatif complémentaire concernant Private lives


Version 1

Private lives (1930-09-Phoenix Theatre-London)

Type de série: Original
Théâtre: Phoenix Theatre (Londres - Angleterre)
Durée : 2 mois 3 semaines
Nombre : 101 représentations
Première Preview : Inconnu
Première : mercredi 24 septembre 1930
Dernière : samedi 20 décembre 1930
Mise en scène : Noël Coward
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Noël Coward (Elyot), Adrianne Allen (Sybil), Gertrude Lawrence (Amanda), Laurence Olivier (Victor)
Commentaires : Produit par C. B. Cochran, la pièce a été créée le 18 août 1930, au King's Theatre à Edinburgh. Elle s'est ensuite jouée à Liverpool, Birmingham, Manchester et Southsea durant 5 semaines avant d'inaugurer le tout nouveau Phoenix Theatre de Londres, le 24 septembre 1930. La semaine suivante, Heinemann a publié le texte. Une semaine plus tard, HMV a sorti un enregistrement de différentes scènes jouées par Coward et Lawrence. Coward n'aimait pas jouer dans de longues séries, et pour cette raison il a limité la série à trois mois. C'était sold out tous les soirs, mais la pièce s'est arrêtée le 20 décembre 1930.

C'est ce spectacle qui a inauguré le nouveau Phoenix Theatre à Londres.
Presse : Spectator thought that “the brilliant audience missed the point, or the satire. . . . They took it superficially with howls of delight at its proclaimed flippancy.”

Version 2

Private lives (1931-01-Times Square Theatre-Broadway)

Type de série: Original Broadway
Théâtre: Times Square Theater (Broadway - Etats-Unis)
Durée : 7 mois 2 semaines
Nombre : 256 représentations
Première Preview : Inconnu
Première : mardi 27 janvier 1931
Dernière : samedi 12 septembre 1931
Mise en scène : Noël Coward
Chorégraphie :
Producteur :
Commentaires : Cette première production à Broadway a ouvert au Times Square Theatre le 27 janvier 1931 avec Noël Coward et Lawrence Olivier reprenant leur rôle de la création londonienne mais aussi avec Jill Esmond, quib venait de se marier avec Olivier quelques mois plutôt, dans le rôle de Sybil. Quelques semaines avant le remplacement projeté de Coward et de Lawrence par Otto Kruger et Madge Kennedy, Lawrence s'est effondré avec une laryngite. Coward a joué 5 fois avec l'understudy de Lawrence pis a décidé d'arrêter les représentations pour permettre à Lawrence de récupérer.
Presse : Walter Winchell described the production as "something to go quite silly over."
The New York critics were enthusiastic about the play and Coward's performance.

Version 3

Private lives (1944-11-Apollo Theatre-Londres)

Type de série: Revival
Théâtre: Apollo Theatre (Londres - Angleterre)
Durée : 1 an 7 mois 1 semaine
Nombre : 717 représentations
Première Preview : mercredi 01 novembre 1944
Première : mercredi 01 novembre 1944
Dernière : samedi 08 juin 1946
Mise en scène :
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Kay Hammond (Amanda), John Clements (Elyot), Peggy Simpson, Patrick Barr et Yvonne André
Commentaires : Transféré au Fortune Theatre du 10/6/1946 au 20/7/1946…

Version 4

Private lives (1948-10-Plymouth Theatre-Broadway)

Type de série: Revival
Théâtre: Gerald Schoenfeld Theatre (Broadway - Etats-Unis)
Durée : 7 mois
Nombre : 248 représentations
Première Preview : lundi 04 octobre 1948
Première : lundi 04 octobre 1948
Dernière : samedi 07 mai 1949
Mise en scène :
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Tallulah Bankhead (Amanda Prynne), Donald Cook (Elyot Chase), Barbara Baxley (Sybil Chase), William Langford (Victor Prynne), Therese Quadri (Louise)

Version 5

Private lives (1963-04-Hampstead Theatre Club-Londres)

Type de série: Revival
Théâtre: Hampstead Theatre (Londres - Angleterre)
Salle : Main Stage
Durée : 8 mois 2 semaines
Nombre :
Première Preview : mardi 23 avril 1963
Première : mardi 23 avril 1963
Dernière : samedi 04 janvier 1964
Mise en scène :
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Rosemary Martin (Amanda Prynne), Edward De Souza (Elyot Chase), Janie Booth (Louise (a Maid)), Sarah Harter (Sybil Chase), Roger Booth (Victor Prynne)
Commentaires : Hampstead Theatre Club: 23/4/1963 > ????
Duke of York's Theatre: 3/7/1963 > 4/1/1964

Version 6

Private lives (1968-05-Theatre de Lys-Off Broadway)

Type de série: Revival
Théâtre: Lucille Lortel Theatre (Broadway (Off) - Etats-Unis)
Durée : 1 semaine
Nombre : 9 représentations
Première Preview : dimanche 19 mai 1968
Première : dimanche 19 mai 1968
Dernière : dimanche 26 mai 1968
Mise en scène :
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Howard Erskine, Russell Nype, Anita Palacine, Elaine Stritch, Betsy von Furstenberg

Version 7

Private lives (1969-12-Billy Rose Theatre-Off Broadway)

Type de série: Revival
Théâtre: Nederlander Theatre (Broadway - Etats-Unis)
Durée : 5 mois 3 semaines
Nombre : 2 previews - 198 représentations
Première Preview : jeudi 04 décembre 1969
Première : jeudi 04 décembre 1969
Dernière : samedi 30 mai 1970
Mise en scène :
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Brian Bedford (Elyot Chase), David Glover (Victor Prynne), Tammy Grimes (Amanda Prynne), Suzanne Grossman (Sybil Chase), J. J. Lewis (Louise)
Commentaires : Billy Rose Theatre (Nederlander Theatre): 4/12/1969 > 25/4/1970
Broadhurst Theatre: 27/4/1970 > 30/5/1970

Version 8

Private lives (1972-09-Queen's Theatre-Londres)

Type de série: Revival
Théâtre: Sondheim Theatre (Londres - Angleterre)
Durée : 1 an 4 mois 1 semaine
Nombre :
Première Preview : jeudi 21 septembre 1972
Première : jeudi 21 septembre 1972
Dernière : samedi 26 janvier 1974
Mise en scène : John Gielgud
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Maggie Smith (Amanda Prynne), Robert Stephens (Elyot Chase), Cari Hedderwick (Louise (a Maid)), Polly Adams (Sibyl Chase), James Villiers (Victor Prynne), John Standing (Elyot)
Commentaires : Queen's Theatre (Sondheim Theatre): 21/9/1972 - 6/1973
Globe Theatre (Gielgud Theatre): 2/7/1973 - 26/1/1974

Version 9

Private lives (1975-02-46th Street Theatre-Londres)

Type de série: Revival
Théâtre: Richard Rodgers Theatre (Broadway - Etats-Unis)
Durée : 2 mois 2 semaines
Nombre : 2 previews - 92 représentations
Première Preview : mardi 04 février 1975
Première : jeudi 06 février 1975
Dernière : samedi 26 avril 1975
Mise en scène : John Gielgud
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Niki Flacks (Sybil Chase), Remak Ramsay (Victor Prynne), Maggie Smith (Amanda Prynne), John Standing (Elyot Chase), Marie Tommon (Louise)

Version 10

Private lives (1978-07-Avon Theatre-Stratford Festival-Stratford-Canada)

Type de série: Revival
Théâtre: Stratford Festival (Stratford - Canada)
Durée : 3 mois
Nombre :
Première Preview : vendredi 07 juillet 1978
Première : dimanche 09 juillet 1978
Dernière : mercredi 11 octobre 1978
Mise en scène : Robin Phillips
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Brian Bedford (Elyot Chase), Mary Durkan (Louise), Andrea Martin (Sibyl Chase), Nicholas Pennell (Victor Prynne), Maggie Smith (Amanda Prynne)

Version 11

Private lives (1980-03-Duchess Theatre-Londres)

Type de série: Revival
Théâtre: Duchess Theatre (Londres - Angleterre)
Durée : 10 mois 1 semaine
Nombre :
Première Preview : jeudi 06 mars 1980
Première : jeudi 06 mars 1980
Dernière : samedi 10 janvier 1981
Mise en scène : Alan Strachan
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Maria Aitken (Amanda Prynne), Michael Jayston (Elyot Chase), Lesley Gregson (Louise, a maid), Jenny Quayle (Sybil Chase), Ian Collier (Victor Prynne)
Commentaires : Greenwich Theatre: 6/3/1980 - 12/4/1980
Dichess Theatre: 16/4/1980 - 10/1/1981

Version 12

Private lives (1983-04-Lunt-Fontanne Theatre-Broadway)

Type de série: Revival
Théâtre: Lunt-Fontanne Theatre (Broadway - Etats-Unis)
Durée : 2 mois 1 semaine
Nombre : 12 previews - 63 représentations
Première Preview : jeudi 28 avril 1983
Première : dimanche 08 mai 1983
Dernière : dimanche 17 juillet 1983
Mise en scène :
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Richard Burton (Elyot Chase), Elizabeth Taylor (Amanda Prynne), John Cullum (Victor Prynne), Kathryn Walker (Sybil Chase), Helena Carroll (Louise)

Version 13

Private lives (1990-09-Aldwych Theatre-Londres)

Type de série: Revival
Théâtre: Aldwych Theatre (Londres - Angleterre)
Durée : 4 mois 1 semaine
Nombre :
Première Preview : mercredi 19 septembre 1990
Première : mercredi 19 septembre 1990
Dernière : samedi 26 janvier 1991
Mise en scène : Tim Luscombe
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Joan Collins (Amanda Prynne), Keith Baxter (Elyot Chase), Mary Pegler (Louise (a Maid)), Sara Crowe (Sybil Chase), Edward Duke (Victor Prynne)

Version 14

Private lives (1992-03-Broadhurst Theatre-Broadway)

Type de série: Revival
Théâtre: Broadhurst Theatre (Broadway - Etats-Unis)
Durée : 1 mois
Nombre : 11 previews - 37 représentations
Première Preview : mardi 11 février 1992
Première : jeudi 20 février 1992
Dernière : dimanche 22 mars 1992
Mise en scène :
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Joan Collins (Amanda Prynne), Simon Jones (Elyot Chase), Edward Duke (Victor Prynne), Margie Rynn (Louise), Jill Tasker (Sybil Chase)

Version 15

Private lives (1999-05-Lyttelton Theatre-NT-London)

Type de série: Revival
Théâtre: National Theatre (Londres - Angleterre)
Salle : Lyttelton Theatre
Durée : 3 mois 3 semaines
Nombre : 91 représentations
Première Preview : vendredi 07 mai 1999
Première : jeudi 13 mai 1999
Dernière : lundi 06 septembre 1999
Mise en scène : Philip Franks
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Juliet Stevenson, Anton Lesser Dominic Rowan, Rebecca Saire, Darlene Johnson
Presse : SHERIDAN MORLEY describes the play as a "loving revival". JOHN THAXTER of THE STAGE says the show is "set to be a hit", but goes on to say "this production is not one for Coward purists". NICHOLAS DE JONGH of THE EVENING STANDARD says the show is "Miscast" and goes on to say, "This handsome comedy of manners is left scarred and sagging." CHARLES GODFREY-FAUSETT of TIME OUT describes the play as "Stirring" and "Gutsy".JOHN PETER of THE SUNDAY TIMES says, "This is a first-rate production, observant,precisely paced, and irresistibly and liberatingly funny." THE DAILY EXPRESS says, "There's genuine moral depravity on display here - when you stop chuckling long enough to think about it, that is." THE DAILY MAIL says, "Noel Coward's perfectly constructed comedy has been given a thorough but only intermittently funny revival in the Lyttelton."

Version 16

Private lives (2001-09-Albery Theatre-Londres)

Type de série: Revival
Théâtre: Noel Coward Theatre (Londres - Angleterre)
Durée : 5 mois 1 semaine
Nombre :
Première Preview : vendredi 21 septembre 2001
Première : vendredi 21 septembre 2001
Dernière : dimanche 03 mars 2002
Mise en scène : Howard Davies
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Lindsay Duncan (Amanda Prynne), Alan Rickman (Elyot Chase), Alex Belcourt (Louise (a Maid)), Emma Fielding (Sybil Chase), Adam Godley (Victor Prynne)

Version 17

Private lives (2002-04-Richard Rodgers Theatre-Broadway)

Type de série: Revival
Théâtre: Richard Rodgers Theatre (Broadway - Etats-Unis)
Durée : 4 mois
Nombre : 9 previews - 127 représentations
Première Preview : vendredi 19 avril 2002
Première : dimanche 28 avril 2002
Dernière : dimanche 01 septembre 2002
Mise en scène : Howard Davies
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Lindsay Duncan (Amanda Prynne), Alan Rickman (Elyot Chase), Emma Fielding (Sybil Chase), Adam Godley (Victor Prynne), Alex Belcourt (Louise)
Commentaires : Transfert de la version londonienne jouée à l'Albery Theatre en 2001.

Version 18

Private lives (2009-01-Hampstead Theatre-Londres)

Type de série: Revival
Théâtre: Hampstead Theatre (Londres - Angleterre)
Salle : Main Stage
Durée : 1 mois 1 semaine
Nombre :
Première Preview : jeudi 22 janvier 2009
Première : jeudi 22 janvier 2009
Dernière : samedi 28 février 2009
Mise en scène :
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Claire Price (Amanda Prynne), Jasper Britton (Elyot Chase), Lucy Briggs-Owen (Sybil Chase), Rufus Wright (Victor Prynne)

Version 19

Private lives (2010-02-Vaudeville Theatre-Londres)

Type de série: Revival
Théâtre: Vaudeville Theatre (Londres - Angleterre)
Durée : 2 mois
Nombre :
Première Preview : mercredi 24 février 2010
Première : mercredi 24 février 2010
Dernière : samedi 01 mai 2010
Mise en scène : Richard Eyre
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Kim Cattrall (Amanda), Matthew MacFadyen (Elyot), Lisa Dillon, Simon Paisley Day

Version 20

Private lives (2011-11-Music Box Theatre-Broadway)

Type de série: Revival
Théâtre: Music Box Theatre (Broadway - Etats-Unis)
Durée : 1 mois 2 semaines
Nombre : 12 previews - 53 représentations
Première Preview : dimanche 06 novembre 2011
Première : jeudi 17 novembre 2011
Dernière : samedi 31 décembre 2011
Mise en scène : Richard Eyre
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Kim Cattrall (Amanda), Paul Gross (Elyot), Simon Paisley Day (Victor), Anna Madeley (Sybil), Caroline Lena Olsson (Louise)
Commentaires : Transfert à Broadway de la version de 2010 au Vaudeville Theatre de Londres

Version 21

Private lives (2013-07-Gielgud Theatre-London)

Type de série: Revival
Théâtre: Gielgud Theatre (Londres - Angleterre)
Durée : 2 mois 2 semaines
Nombre :
Première Preview : samedi 22 juin 2013
Première : mercredi 03 juillet 2013
Dernière : samedi 21 septembre 2013
Mise en scène : Jonathan Kent
Chorégraphie :
Producteur :
Avec : Toby Stephens (Elyot Chase), Anna Chancellor (Amanda Prynne), Anthony Calf (Victor Prynne), Anna-Louise Plowman (Sibyl Chase)
Presse : "Deliciously fresh revival." Henry Hitchings for The Evening Standard

"Dazzling, razor-sharp revival " Paul Taylor for The Independent

"The lack of raw passion might not matter so much if Kent's production had the lightness of touch to get away with it, but after a sublimely delicate first act, he loses his hold on the comedy." Lyn Gardner for The Guardian

"This is a comedy that in Jonathan Kent’s superb production feels forever young, fresh and delightful...This is a gloriously entertaining evening, opulently designed by Anthony Ward, and offering two hours of comic bliss." Charles Spencer for The Daily Telegraph

 Pas encore de video disponible pour ce spectacle