Synopsis

Notre histoire raconte l'ascension légendaire d’une fille du peuple jusqu’au sommet de l’état argentin. Petite fille, la malheureuse n'avait pu assister aux obsèques de son père, dont elle était une enfant illégitime. Ironie de l’histoire, la belle Evita Perón, morte d'un cancer à l'âge de 33 ans, aura des obsèques nationales auxquelles assistera une foule gigantesque dans les rues de Buenos Aires. Entre ces deux moments charnière, on assistera à une véritable success story: devenue une splendide adolescente, elle décide de quitter sa province et de tenter sa chance au théâtre, dans la capitale argentine. Mais c'est la radio qui lui donne un début de popularité. Elle épouse le colonel Juan Perón, comploteur notoire, de 24 ans son aîné. Quand celui-ci accède au pouvoir pour instaurer une dictature fascisante, Evita passe pour insuffler une dimension sociale au régime. Mais la corruption et le népotisme règnent, et Evita ne manquera pas d'y succomber...

Enterrement d'Eva Peron le 26 juillet 1952

Le spectacle commence dans un cinéma à Buenos Aires, le 26 juillet 1952. Le film est interrompu par le propriétaire de la salle qui annonce que Eva Perón, le chef spirituel de la nation est décédée.

Le peuple argentin est écrasé par une sincère et profonde douleur. Che – un observateur qui va nous offrir ses commentaires pendant tout le spectacle – regarde impressionné cette foule en deuil mais n’est pas dupe de la mort de l’étoile filante Evita Perón. Pour lui, son enterrement n’est qu’un grand cirque, dernière étape d'une grande tromperie qui n'a que trop longtemps duré!

Eva Duarte Et Juan Peron - Rencontre en 1944

Nous remontons dans le temps pour retrouver Eva en 1934, âgée d’à peine 15 ans. Ses premiers sentiments amoureux naissent pour un chanteur de tango, Agustín Magaldi qu'elle supplie de l'emmener à Buenos Aires. Il essaye de la mettre en garde face aux dangers de cette ville fantasmagorique, mais rien ne peut déjà plus arrêter la jeune fille. Elle quittera vite Magaldi, qui est un homme marié, et commence son ascension s’offrant à quiconque l’aidera à devenir actrice. Che nous décrit le nouveau visage politique de l'Argentine suite au coup d'état de l'extrême droite argentine en 1943, où nous voyons le Colonel Perón gravir les échelons politiques.

Lors d'un concert de charité, l’actrice Eva Duarte rencontre le Colonel Perón. Ils réalisent tous deux qu'ils peuvent s’aider mutuellement à satisfaire leurs ambitions respectives. Aussitôt, elle sort du lit la maîtresse de Perón pour prendre sa place.

Dès que sa relation avec Perón devient de notoriété publique, Eva est accueillie avec le plus haut dédain par la haute bourgeoisie et les officiers de l'armée qui ne peuvent accepter qu'une fille du peuple soit si proche des hautes sphères du pouvoir. En 1946, Perón commence sa campagne électorale pour devenir président. Eva lui assure qu’il sera élu. Ensemble, ils se battent pour «Une Nouvelle Argentine», menaçant d'abattre quiconque se trouve sur leur chemin.

Le balcon de la Casa Rosada - Evita (Elena Roger) (Aldelphi Theatre - Londres 2006)

La Eva Peron Foundation

Perón est élu en juin 1946 et s’adresse depuis le balcon de la résidence présidentielle, la Casa Rosada, aux milliers de pauvres qui espèrent un avenir meilleur. Eva déclare à cette foule assemblée qu'elle a jadis espéré renommée et gloire, mais qu’elle se concentrera désormais au bonheur de son peuple. Che s'interroge sur le prix qu’il va falloir payer pour la gloire d’Eva. Cette dernière commence à devenir plus populaire que son mari et même si elle se soucie du bien-être des argentins, elle exige de vivre dans le plus grand luxe. Par contre, elle continue à mépriser les classes moyennes et supérieures. Che se demande quand, au-delà des belles promesses, elle commencera réellement ses œuvres de charité. Elle se lance dans une « grande tournée diplomatique » en Europe où elle ambitionne de rencontrer les plus grands chefs d'État, mais elle est souvent accueillie avec froideur, voire avec mépris.

Eva et Che dansent (Broadway 2012)

C’est une Evita profondément différente qui reviendra en Argentine: elle est en train de perdre le peuple et n’a pas gagné la confiance des classes aristocratiques. Elle crée la Eva Perón Fondation qui a pour but premier d’aider le peuple. Cette organisation caritative collecte des fonds en organisant des festivités grandioses – et valorisantes – pour les hautes classes.

Eva est vite considérée comme Santa Evita, la personne sur Terre la plus proche de la Vierge Marie… Eva danse passionnément avec Che, symbole d’un peuple argentin trompé…

Mais la maladie surgit et Eva accepte de se battre pour sa guérison. Elle comprend aussi que l’amour de Perón était réel, et pas seulement justifié par la popularité qu’elle lui apportait.

Les élections sont proches et elle brigue la vice-présidence de l’Argentine, mais le pays est au bord du chaos économique et surtout l’état-major de l’armée supporte de plus en plus mal son ingérence dans les affaires de l’état. Perón souhaiterait qu’elle ne se préoccupe que de sa santé. Se rendant compte que le cancer prend lentement possession de son corps, elle déclare son amour au peuple argentin. Dans ses derniers moments, elle se remémore les principales étapes de sa courte vie. Elle meurt et est embaumée. Nouvelle ironie de l’histoire, son corps sera « volé » et disparaîtra pendant 16 ans. Moins de trois ans plus tard, Juan Perón sera renversé par un coup d’état militaire.