Le duo créatif

Andrew Lloyd Webber et Timm Rice, il y a quelques années

Evita est une oeuvre écrite par deux jeunes gars, deux potes. Ils ont moins de trente ans quand ils commencent a créer ce qui sera un succès mondial. Ils ont déjà créé en 1968 un musical pour une école, Joseph and the amazing technicolor dreamcoat, qui a porté sur eux l'attention de nombreux professionnels. Puis En 1970, ils ont sorti un album-concept très rock, Jesus Christ Superstar, qui vu son succès a été créé sur scène à Broadway en 1971 puis à Londres en 1972. Un véritable triomphe. Nombreux attendaient avec impatience leur oeuvre suivante ... ou leur disparition. N'en déplaise aux pessimistes, ces deux jeunes artistes vont créer Evita, mais vont surtout devenir des auteurs majeurs du XXème et du XXIème siècles.

 

Andrew Lloyd Webber
Compositeur

Sir Andrew Lloyd Webber est assurément le plus célèbre compositeur anglais de musical de tous les temps.

Andrew Lloyd Webber est le compositeur de The Likes of Us, Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat, Jesus Christ Superstar, By Jeeves, Evita, Variations et Tell Me On A Sunday réunis plus tard sous Song & Dance, Cats, Starlight Express, The Phantom of the Opera, Aspects of Love, Sunset Boulevard, Whistle Down the Wind, The Beautiful Game, The Woman in White, Love Never Dies et Stephen Ward.

Andrew Lloyd Webber a aussi composé de nombreuses musiques de film et un Requiem.

Sir Andrew Lloyd Webber a aussi composé de nombreuses musiques de film et un Requiem. Sa firme, Really Useful Group, est l'un des principaux producteurs de musicals eau Royaume-Uni.

Il possède six théâtre à Londres, dont les prestigieux Theatre Royal Drury Lane et le London Palladium. Il est l'homme de tous les records: Cats s'est joué à Londres pendant 21 ans (8.949 représentations), Starlight Express s'est joué à Londres pendant 18 ans (7.406 représentations) et se joue à Bochum en Allemagne depuis 28 ans. The Phantom of the Opera se joue à Londres depuis 30 ans.

En savoir plus... (bientôt)

Tim Rice
Parolier

Sir Tim Rice a commencé sa carrière de parolier avec Andrew Lloyd Webber avant de voler de ses propres ailes.

Tim Rice est le parolier de The Likes of Us, Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat, Jesus Christ Superstar, Evita, Blondel, Chess, Cricket, Tycoon, Aladdin, Beauty and the Beast, Heathcliff,, King David, The Lion King, Aida, The Wizard of Oz, From Here to Eternity.

Tim Rice a travaillé avec des compositeurs majeurs de notre époque: Andrew Lloyd Webber, bien sûr, mais aussi Elton John (The lion King et Aida), Benny Andersson et Bjorn Ulvaeus du groupe ABBA (Chess).

En plus des musicals et des longs métrages, Tim Rice a écrit d'innombrables chansons, dont beaucoup ont connu un beau succès dans les charts. Tim a fourni une chanson pour des projets aussi différents que le thème d’un film de James Bond ("Octopussy") ou le film pour enfants Stuart Little (1999).

Il a enregistré des chansons sous son nom mais aussi sous différents pseudonymes. Il a écrit les paroles de chansons pour divers artistes dont Sarah Brightman, Michael Crawford, Sacha Distel, Placido Domingo, David Essex, Elton John, Paul Jones, Freddie Mercury, Elaine Paige, Elvis Presley, Bobby Vee et Rick Wakeman, ainsi que pour les groupes 10cc et INXS.

En savoir plus... (bientôt)

Deux amis...

Tim Rice a commencé sa vie professionnelle comme avocat-conseil au cabinet Pettit & Westlake, mais il rêvait de travailler dans le domaine de la musique pop. Tim s'est alors présenté auprès du patron de Arlington Books, Desmond Elliot, avec l'idée d'écrire un livre sur l'histoire de la pop. Cette idée n'a pas séduit D. Elliot, mais bien le fait que Tim était aussi un parolier. Desmond Elliot connaissait Andrew Lloyd Webber, qui, à l'époque, s'apprêtait à étudier l’histoire au Magdalen College à Oxford. Il savait qu'Andrew était un compositeur qui cherchait recherchait un parolier. À la suggestion d'Elliot, le 21 avril 1965 Tim écrit une lettre à Andrew, et une rendez-vous a été organisé rapidement.

Cher Andrew, J'ai reçu ton adresse par Desmond Elliott de Arlington Books, qui, je pense, t'a aussi parlé de mon existence. Mr Elliott m'a dit que tu cherchais un écrivain pour les paroles de tes chansons, et comme j'ai écrit des chansons pop depuis quelques temps maintenant et aime particulièrement l'écriture des paroles, je me demandais si tu jugerais utile de consacrer un peu de temps à me rencontrer. Cela se pourrait que je n’ai pas le niveau de tes besoins, mais en tout cas, il serait intéressant de se rencontrer - j'espère! Pourrions-nous nous croiser, même brièvement, le soir à FLA 1622 le soir, ou en journée à WEL 2261 (Pettit et Westlake, avocats). Dans l'espoir d'entendre parler de toi, Tim Rice

Peu de temps après, Tim Rice a quitté le monde du droit et est devenu stagiaire chez EMI records sous la supervision de Norrie Paramor. Lorsque Paramor a quitté EMI pour former sa propre compagnie, Tim est partit avec lui pour devenir son assistant personnel. À la suggestion de Desmond Elliot, Tim et Andrew Lloyd Webber ont choisi le philanthrope victorien Dr Barnardo comme objet de leur premier musical et l'un des clients de Elliot, Leslie Thomas, pour écrire le livret. Hésitant longuement entre deux «carrières», Andrew a tout d'abord pris une année sabbatique au Magdalen College pour travailler sur ce qui allait devenir The Likes of Us. Il a finalement pris la décision de quitter définitivement l'Université pour se consacrer à plein temps à sa carrière musicale avec Tim. Malgré leur enthousiasme pour le projet, The Likes of Us n’a jamais été suffisamment satisfaisant pour être joué en public - jusqu'à une représentation en concert pour son 40ème anniversaire en 2005.

Andrew Lloyd Webber et Tim Rice en 1968 quelques jours
après la première de Joseph And the Amazing Technicolor Dreamcoat

Tout le monde sait que c’est grâce à Alan Doggett, un ami du père d’Andrew Lloyd Webber, qu'une œuvre signée Tim Rice et Andrew Lloyd Webber a pu être jouée en public. Doggett – chef de chœur de la Colet Court School à l’époque – a demandé au duo d'écrire une pièce pour le concert annuel qui se tiendrait le 1er mars 1968.

Le but initial envisagé se limitait à amuser les garçons de l'école et empêcher les parents de trop s’ennuyer, mais Joseph And The Amazing Technicolor Dreamcoat a continué à vivre sa propre vie, étant joués plusieurs fois dans de nouvelles mises en scènes, avec chaque fois de nouvelles chansons.

Et finalement même un contrat d'enregistrement d’un disque chez Decca.

Tim Rice et Andrew Lloyd Webber ont surfé sur ce premier succès en enchaînant avec un second projet qui allait leur apporter une renommée internationale et leur garantir une place dans l'histoire du théâtre musical: Jesus Christ Superstar.

Andrew Lloyd Webber et Tim Rice en 1970 avec l'album de Jesus Christ Superstar

Andrew avait pris contact avec l’entrepreneur Sefton Myers dans le but d'ouvrir un musée pop. Myers et son associé David Land n’étaient pas du tout intéressés par un tel musée, mais ont apprécié la copie de Joseph And The Amazing Technicolor Dreamcoat qui était jointe au dossier du musée. Meyers et Land ont offert à Tim et Andrew un contrat de trois ans pour écrire des chansons. Tim a quitté son travail chez Norrie Paramor afin que lui et Andrew puissent se concentrer entièrement sur leurs carrières musicales. Après avoir écarté des sujets comme le roi Richard durant les Croisades ou le roi Saül, une figure de l'ancien Testament, Tim et Andrew se tournent vers le Nouveau Testament pour l'inspiration. Tim avait toujours voulu écrire quelque chose sur Judas Iscariote et Ponce Pilate… Et de ce désir est né Jésus Christ Superstar.

Cette idée a été jugée beaucoup trop risquée par les producteurs pour présenter une version sur scène. Ils ont donc dû se limiter à sortir un album-concept – ce sera chez MCA en 1970. Le single Superstar est devenu un succès mondial. Le succès international de l'album permettait de virtuellement garantir le succès international du spectacle sur scène. David Land est devint le directeur de la Robert Stigwood Organisation – une firme de production de spectacles – et est resté l'agent de Tim jusqu'à sa mort en 1996.

Après le succès de Jesus Christ Superstar, dans un premier temps, Tim Rice et Andrew Lloyd Webber ont pensé créer un spectacle basé sur le célèbre personnage récurrent dans toute l’œuvre de P.G. Wodehouse: le valet de chambre Jeeves. Ils ont commencé à travailler sur ce projet, mais c’est à ce moment que Tim a entendu dans sa voiture une partie d'un programme radio consacré à Eva Peron et est devenu obsédé par l'idée d'écrire une comédie musicale à son sujet. En 1975, Andrew a continué à travailler sur Jeeves avec un nouveau parolier, Alan Ackybourn, alors que Tim faisait des recherches sur la politique en Argentine.

Après l’échec de Jeeves (38 malheureuses représentations), le duo se retrouve et commence à collaborer sur Evita. En 1976, comme pour Jésus Christ Superstar, un album-concept d'Evita est sorti avant toute version scénique. L’hymne ironique du spectacle Don’t cry for me Argentina est devenu un tube au Royaume-Uni. Et même numéro un dans les charts. Evita fut créée au Prince Edward Theatre de Londres en 1978 et comme leurs spectacles précédents, fut rapidement joué dans le monde entier. Le rôle d’Evita fut tenu par une toute jeune actrice Elaine Paige, qui du jour au lendemain devint une star…

C’est cette star qui allait brouiller pour longtemps les deux amis. Mais cela, c’est une autre histoire!

Elena Roger, Andrew Lloyd Webber, Tim Rice et Ricky Martin - Evita - Broadway 2012